« La trentaine, c’est la nouvelle vingtaine »

… Qu’on se le dise !

L’esthéticienne qui veut te vendre des produits mais qui n’est pas cohérente…. Ou c’est juste un manque, une zone de cerveau morte?

Il y a deux ans, j’ai gagnée un soin du visage dans une institue parisienne de renom. – J’ai bien dit gagné – N’étant pas adepte de ce genre de choses, je me suis sentie comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Entendez par la : C’était la première fois – et depuis la seule – où je rentrais dans une institue de beaaaauté. J’ai pour habitude de considérer ce type de dépenses comme superflue. 

Maintenant, je me souviens pourquoi. Le marketing (les faux-semblants) : très peu pour moi. 

Par contre, j’aurais bien rigolée – où été atterrée, à choisir – mais je dois avouer que j’ai été tellement smooth par la suite, dans le métro que ça en valait le coup ! 

A dire vrai, je me suis posée une question – plutôt plusieurs – « pourquoi être dans ce type d’endroit me mettais mal-à-l’aise ? » – « Pourquoi ai je ce rapport de superflu et de dépense inutile sur ce genre de choses ? » – La tutrice de Foxy m’a offert à la suite d’une journée de sport,  la récompense d’un moment dans un Spa.

Je comprends mieux la ‘mécanique’ qu’il y a derrière ces soins : ça fait du bien ! – les choses les plus simples ne le sont pas forcément pour moi – ça nous récompense, c’est prendre soin de soi, physiquement et psychiquement. Alors je vais juste déplacer le curseur du ‘superflu/inutile’ à ‘cadeau/récompense’ de temps en temps 🙂

Une dernière chose : lorsque tu choisi l’endroit de ta récompense, tu maîtrise un peu plus la bienveillance que tu vas rencontrer chez la praticienne. Tu évitera l’écueil d’une esthéticienne d’une vingtaine d’années qui te vante les bienfaits d’un antirides en prenant sa peau en exemple. La cohérence c’est important, non ?

See you soon Old cow boy 😉

J’ai eu 30 ans il y a quelques jours. Ma peau se porte bien sans antirides. En fait peut-être que je m’en fous à la base.

Est-ce que tout relativement, on ne se sentirais pas comme lorsque l’on as eu 18 ans ?

« La vénérable pause »

On se reposera quand on sera mort !

A cet instant, ça fait deux mois que j’ai achetée un tapis de course.

Ouais. – Carrément, Pumpkine bouge son gras au rythme endiablé d’OST de jeux-vidéos – Cette décision, (comme toutes mes décisions) a été mûrement réfléchie, durant des mois, – ça s’appel la préparation (genre !)- 

Mais comme toutes mes décisions finales, – Ou achats en définitive, que l’on s’entende – il est arrivé d’une manière impulsive. – Comprenez : l’était pas prévu dans le budget à ce moment-là.. Mais la n’est pas le propos –

C’est en allant me faire couper les cheveux et très précisément lorsque le séchoir s’est tu et que le coiffeur à confirmer que plus court ça n’irait pas avec mon visage rond que je me suis rendue compte, dans l’ordre : de 1°) -« Comment ça rond?? » de 2°) -« Oh Bordel oui ! » En me regardant dans le miroir, de 3°) que j’avais pris 10 kilos sur Paris. Pas que je le vive mal, mais… JE LE VIS MAL. 

– Mais vous êtes d’accord avec moi que les miroirs grossissent à mort chez les coiffeurs ? –

Old Draw – Rien à voir avec l’article, mais je n’ai pas le temps : Je cours ! –

See you soon space cow-boy !

« Compagnonnage d’organes »

Mon cœur et mon foie sont partis en voyage aux alentours de 04 heures du matin le 07 Juillet…

Et je confirme que l’on peux vivre sans au moins une dizaine de jours.

Pour ceux qui suivent, je fais de la tension – Ouais comme tout le monde, on est d’accord, mais vous avez compris ? – J’avais donc pris de bonne résolution comme de ne plus boire – Ben ouais dans cette région, je supporte plus – je mettais le mal de crâne vaseux sur le compte de la vieillesse, mais un retour dans ma terre natale et un enchaînement d’apéro digne d’une Féria des vendanges d’une durée de trois mois me font dire que c’est juste une question d’atmosphère. L’environnement parisien est en train de me déglinguer la santé !

La trentaine menaçante aidant me fait donc réfléchir à des trucs vachement trop sérieux. Du genre :

-« Si je veux un nid à moi, va falloir commencer à penser acheter… » – « Mais ici c’est trop cher, puis… Je peux plus faire la fête sans le regretter durant une semaine quoi ! » – « Je regrette un peu les légumes du marché du sud quand-même, au moins ils ont du goût… »

Avoir des amis qui commencent à devenir propriétaire d’un appartement plus grand que le mien à moins cher que le mien que je loue actuellement attise encore le feu du doute. – Vais-je vraiment rester dans cette région encore longtemps ? –  » Je ne pourrais jamais acheter ici… » – « Petit chat aurais un jardin, Yoshie gambadant dans l’herbe qu’elle n’a jamais connue : ce serait quelque chose ! »

Depuis mon fois s’en est remis, mon cœur pulse encore à 140, mais le doute a fait place à un projet plus grand.

Je me laisse deux ans et je repars ! – Le pouvoir du cerveau, à cette seule idée j’ai l’impression que ma santé s’est améliorée –

See you soon space cow boy !

« Burn-Out ? »

En ce moment, je travaille sur un gros projet qui me prend pas mal de temps et…

Je suis épuisée ! Je vous prépare un petit article sur la-dite boulangerie qui devrait voir le jour en juin, tout comme son ouverture effective d’ailleurs !

D’ici là je vous met du vieux, car c’est avec du vieux que l’on fait du neuf, -c’est bien connu-

Je me rends compte avoir fais pas mal de choses dans ma vie, pour la gagner et/où par curiosité. 

Que ce soit du ménage, du service, du dessin, ou de l’informatique, je suis de cette génération qui as appris à coudre, (le minimum syndical) à s’occuper de son jardin, (vive l’herboristerie) à tricoter, cuisiner, etc…

Je me rend compte du décalage que je vis et que jusqu’ici je vivais plus ou moins bien -qu’on se le dise, en ce moment je le vis très mal-

Oui, à l’époque de ce dessin je fumais, et un rien me faisais plaisir. – Pas mal de choses ont changés même si ma capacité à m’enjouer reste la même –

Je me sens épuisée. On a peut-être besoin de vacances non ? – Soon soon sooooon –

See you soon space cow-boy

« Le statut du plaisir »

La définition du Bullshit job…

Il est très compliqué de se sentir nécessaire lorsque l’on sait que, de un : ce n’est pas le cas, de deux : ce n’est pas le but.

Je me sens un peu comme ces gens qui font des bore-out, alors qu’en vrai j’ai grave de taff… – Je fais peut-être du surmenage – 

Vivement l’été space cow-boy !

En attendant le soleil, je vous poste du Old draw – ça va devenir une habitude –

See you soon space cow boy !

« London Calling »

De retour d’un petit séjour à Londres,

Je vais prendre deux semaines de vacances du Blog, (bien méritée)

Ce afin d’en faire la recette, le petit bébé ayant migré il y a pas mal de temps mais produisant moult bugs bien chi*** relou : Comme le fait que tu ne reçoives plus les notifications par mail lors de nouvelles publications – Frustrant – 

Je continue de publier tous les lundis à 17h00 tout pile, tu peux aussi te tenir au courant via la page Facebook !

Pour ne pas vous laisser désoeuvrés, je vous partage quelques anciens dessins retrouvés au détour de rangement factuel d’appartement.

See you soon space cow boy !

-Parce que j’ai arrêtée de fumer depuis le 01 Janvier 2018 –

 

-Le dragon de l’imagination –

« Tombe la neige et la Pumpkine »

En février dernier, il a neigé. Jusqu’ici je ne vous apprends rien, tellement on a été bashés par le monde entier à raison. – A raison oui et non, mais ça c’est un autre débat –

J’habite donc dans une ville ou les impôts locaux sont over-cher, mais ou la municipalité ne trouve pas bon de salé les trottoirs lorsqu’il neige une fois tout les deux ans.

Ce qui donne un arrêt complet du trafic des bus, bien dommage lorsque c’est votre seul moyen de locomotion.

C’est après deux heures de sport intensive et une heure de métro reposante, que dans un état second fait d’endorphines et de douleurs mêlées, je constate à mon arrivée la route blanche. aucune traces des pneus si cher à mon cœur, et surtout ce soir ; qui me permettrait de rentrer chez moi ‘rapidement’ pour m’évanouir dans mon lit – et son merveilleux sommier

Non pas de bus ce soir, je vais rentrer à pied, ces mêmes pieds que je ne sens absolument plus de base. – Et que je ne sentirais plus durant une semaine –

Je prend donc, résignée ; le chemin pédestre de quarante minutes de marche glissante vers mon home sweet home.

Durant trois jours, je ferais le même chemin augmentant la glisse, le gel aidant.

Mon cerveau surentraîné à prendre garde et les bon appuis – tel un grimpeur horizontal – se relâche un samedi soir. – relâchement n’ayant pas eu lieu depuis tellement longtemps !-

Et il a fallu que je glisse dans un parking sur une flaque d’eau. Sur une flaque d’eau ! – Tel un moïse en carton – Un réflexe malheureux et un poignet douloureux plus tard… On reprendra le sport un jour moins… Neigeux.

Objectif FitGirlGrimpeuse !

See you soon Fit cow boy !

Old Draw – Rien à voir avec l’article

   

 » Je vous ai compris… Et vous êtes de grands malades ! »

*** Edit du 01/02/18 ***

– Sondage – Fermé –

D’abord, je remercie à fond les personnes ayant pris la peine de répondre au sondage lancé fin décembre dernier, – Vous êtes merveilleux ! –

Vos petits messages personnels m’ont beaucoup touchée et rire pour certains.

Bon, plus sérieusement : certains ont gentiment oubliés le fond de la question qui concernait une éventuelle boutique. Mais je dois encore m’améliorer niveau communication je pense -On va dire ça-

Selon les sondages voilà ce qu’il en ressort :

Vous désirez à fond des mugs.

Alors j’en parlerais dans un autre post mais je pense que c’est sincèrement une bien mauvaise idée. Mais je prendrais le temps d’élaborer le pourquoi du comment dans un ‘Thé dans le grenier’; qui soit-dis en passant est la catégorie que vous préférez – Ce qui est relativement plaisant, c’est pas la plus chronophage –

Je vous donne donc rendez-vous pour un futur article sur la question du « Mug personnalisé de la mort de ton compte bancaire »

En pôle-position ex-aequo avec les mugs Poulpy l’on se retrouve sur dans la catégorie littérature/BD – La catégorie fourre-tout pour dire carnet en tout genre – et la vous me ravissez, parce que c’est tout simplement un désir de petite fille que d’illustrer des livres pour enfants – et plus grands enfants –, ou mieux sortir mes propres livres. – Laissons la graine germer –

Ce petit sondage m’a permis de mieux vous connaître, vous et vos envies; de comprendre un peu plus ce que vous interprétez de mes écrits ainsi que de mes gribouillages.

Actuellement, le site migre gentiment et il est donc en recette, des bugs apparaissent comme des Pokemon sauvages, mais on va faire en sorte que celui-ci soit fonctionnel rapidement afin que je puisse vous présenter la boutique avant la fin 2018 – On croise les doigts –

See you soon so many cow-boy !

**********************

Coucou !

Un post un peu plus sérieux que d’habitude, j’ai créée un petit sondage afin de mieux vous connaître, essayer de comprendre vos besoins, vos envies, vos désirs et vos rêves les plus fous. – Au moins tout ça oui –

Le sondage est ouvert jusqu’au 01 Mars 2018 – 17h00 et il suffit de cliquer là !

Ceci, pour ensoleiller ma journée et le prochain trimestre qui arrive ! Et surtout, je te donne une voix pour t’exprimer, il faut en profiter !

See you soon space cowboy !

« Listes & Compagnie »

il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume du Danemark

L’usure détruit tout.

C’est ce que j’entends depuis toujours, qu’il ne faut surtout pas trop utiliser pour ne pas abîmer.

Mais l’abîme est la chose la plus naturelle au monde. Le désordre tiens de la logique de l’univers et l’ordre n’est que conception humaine vaine et inutile.

Il y a de la beauté dans le désordre, dans les choses ‘abîmées’ par le temps. – Une mélancolie aussi –

L’on se retrouve ainsi confronté à ses propres souvenirs, témoignages silencieux de la prise qu’a le temps sur les choses qui nous définissait un instant donné.

L’on va naturellement s’user et vieillir, mais sera t-on aussi beau que cette végétation qui se développe sur le muret laissé à l’abandon ?

Je fais des listes pour tout, me noyant dedans, fixant des objectifs bienveillants afin d’avoir une vision plus fine du chemin parcouru. La dernière en date, il me semble est celle qui va être la plus difficile lorsque l’heure du bilan sera arrivée :

La liste des choses que je veux avoir fait avant mes 35 ans. – C’est plus raisonnable que 30, je m’en approche dangereusement ! –

  1. Avoir son propre appartement – Avec une salle de bain – Oui c’est important –
  2. Prendre du temps avec soi
  3. Voyager… Partout avec un sac à dos – Découvrir d’autres cultures –
  4. Se tromper 1x, 2x, 3x, 20x, 1000x… – Encore et encore, apprendre toujours – ça va, elle est facile celle-là ! –
  5. Réduire son cercle d’amis – Exit le toxic ! Keep the real ones ! –
  6. Réduire sa quantité de déchets de moitié – Si ce n’est intégralement –

C’est déjà pas mal, sachant qu’il ne me reste que six ans – Mais on peut en faire des choses en six ans ! –

See you soon space cow boy !