« Les aventuriers du potager… #3 »

#Jour 3 – A la recherche de la toison d’or

Au troisième jour de notre épopée, je me renseigne sur les horaires d’ouverture du sympathique – Vous comprendrez plus tard – magasin de bricolage-jardinage le plus proche à vol d’oiseau.

Donc… Il ferme à 19h en semaine. Si j’y suis pour 18h, je devrais pouvoir prendre un sac de terreau et tester la balade le retour à pattes jusqu’à la maison.

Le carré-potager fraîchement monté doit contenir un minimum de 6 sac de terreau de 60 Litres. Évidemment, ne pouvant me saisir de ce stock au Truffaut je décide de m’organiser de la manière suivante : 1 sac de 60L par jour et je suis bonne pour semer durant le week-end. – Ça va le faire, joie et allégresse –

Sauf qu’en fait ça le fait pas, arrivée au magasin, je soupèse le sac. Je me rabat sur le sac de 50L OUI, je suis faible – En plus 9€ le sac c’est cool, je n’aurais pas à vendre mon second rein, le premier ayant été monnayé au Truffaut. Je demande quand-même par curiosité, combien coûte la livraison car je sais déjà que je vais devoir m’en taper au moins cinq autres de plus de même contenance – Si ce n’est six, c’est mathématique – 20€ la livraison. J’ai fais ma pince – Faut pas pousser, je suis qu’à dix minutes de chez moi quand-même ! – Je fais donc ma crevarde et ramène ce damné terreau avec mes petits bras du magasin jusqu’au balcon.

Compter dix minutes à pieds d’un pas leste et aérée, une trentaine chargée comme un mulet sous canicule. – C’est limite si je ne commençais pas à halluciner une oasis –

écroulée dans le carré-potager, le sac aux pieds, je repense mon rapport à l’argent et à la pénibilité.

20€ c’est pas si cher payé…

See you soon space cow boy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *