« Les aventuriers du Potager… #1 »

#Jour 1 – Du concept à l’action

La rencontre entre un coffre de voiture autolib (c’est petit quand-même), une équipée fantastique au Truffaut et une Pumpkine déterminée à faire un potager sur son balcon en île-de-France,

Envers et contre tout !

C’est par une chaude journée de pré-été en île-de-France, sur la chaise inconfortable d’un balcon incertain ou pousse du basilic, du thym et des plantes grasses non identifiées que l’on retrouve notre Pumpkine désoeuvré. -« Il n’y en a pas assez »

La folie des grandeurs ? Le mal des hauteurs ? – à ne pas confondre avec le mâle des hauteurs, une espèce en voie de disparition – elle lorgne sur les jardins de ses voisines cucurbitacée en contrebas de son balcon bitumé et se prête à imaginer ce qu’elle ferait d’un jardin, aussi petit soit-il, de ce carré de verdure.

-« Je pourrais mettre de la fausse pelouse déjà, ça ferais illusion… »

Mais Pumpkine, elle ne veut pas d’une chose illusoire, Pumpkine elle veut du concret, elle veut sentir les embruns de la mer sur sa peau et l’odeur de l’herbe verte fraîchement coupée. Qu’à cela ne tienne ! – Pumpkine ne peux pas amener la mer à soi, Pumpkine ira à la mer ! et pour l’herbe coupée, germe déjà une idée –

C’est là que Rouginou entre en scène, Rouginou, c’est un peu le mélange de McGuyver et de Huggy les bons tuyaux, – le permis de conduire en plus, le sens critique aussi –L’assistée que je suis ne l’en remerciera jamais assez, et mon cerveau a maintenant associé les sorties IKEA et Truffaut au notable Rouginou,– C’est qu’on ne laisse pas le Rouginou dans un coin –

 

C’est donc avec beaucoup de gaieté et non sans une grande fierté que l’on embarque sur le navire du capitaine Grant Rouge, – entendais une autolib – pour un road-trip de l’enfer – entendais le Truffaut de Velizy à une petite demie-heure de là – un salon de coiffure et une coupe plus tard – Le Rouginou est un peu coquet – Nous nous retrouvons dans ce paradis du vert, ce palace de la feuille, que dis-je ce rêve éveillé de la terre-mère.

Quelques kilos – Tonne? un peu exagéré, mais oui des tonnes – de consommables qui ne le sont pas encore, l’on sort de la avec un carré potager lourd et encombrant qui me procurera – à n’en pas douter – des légumes et l’auto-suffisance tant espérée. – Je vous ai dis que je n’avais pas de jardin et juste un balcon ? détails… –

A la prochaine pour la suite des aventuriers du potager ! D’ici là, prenez soin de vos plantes ! – Il fait troooop chauuuuuud –

See you soon space cow boy

3 réponses sur “« Les aventuriers du Potager… #1 »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *