« Joyeuse choucroute de noël !… »

Dans la famille, on a une tradition de Noël :

C’est que l’on en a pas.

Ce n’est même pas qu’on s’y prépare au dernier moment, mais au niveau du repas de famille, outre la « sacro-sainte » dinde de Noël invitée à notre table moult fois, l’on invité aussi pas mal de bestiaux un peu étrange, comme la biche, le sanglier, l’autruche et autre gazelle – « me rappelle pas de la gazelle moi ? »- « C’est qu’on en a pas eu Germaine, calme toi… »-

– « Tu leur racontera la fois ou vous avez bouffé du chat ? » – « Tu te calme Germaine. C’était pas à Noël »

Mais ce Noël la, on avait vraiment mis à mal le concept du dîner de fête de la Nawel. Je ne sais pas si à l’époque, c’est juste qu’on avait plus une thune ou si je ne comprends pas l’humour maternel -Ce doit-être ça, c’est forcément ça.- Mais toujours est-il que l’on a eu de la choucroute à la Nawel.

On a quand-même vu plus festif. Mais en même temps, Noël ce n’est pas fait que pour manger non ?

Donc autant dire que le jour de Noël à la choucroute ça existe, qu’à l’heure ou j’écris ces lignes je ne sais pas ce que l’on aura cette année, mais les paris sont ouvert :

Une Raclette ? Une fondue? Un curry d’agneau ? Du Boulghour ?

Et vous ? Vous avez manger quoi hier soir ? vous allez manger quoi ce midi ?

See you next year space cowboy !

« Des poils et des Os… #6 »

Un rêve de chocolat chaud à la cannelle, des cookies fait maison, un film ou animé [insère ici, ce que tu veux] et la couette.

La, tout de suite; C’est ce que je souhaite le plus.

Mais j’ai plus de vacances jusqu’en Mai (muarf ! T_T)

See you soon space cow boy !

Le son est craaaaade ! on fait avec ce que l’on peut 😉

« Jours étranges »

Un jour normal sous la douce fraîcheur d’hiver du sud

Janvier, il y a six ans quoi La vie est une opportunité –

La vie en est pleine en fait et on ne va pas se mentir, j’ai du nez pour celles-ci.

Surtout, même si je fais semblant du contraire, j’écoute ce que l’on me dit. Alors lorsque qu’une vieille amie me dit :

-« Pourquoi tu ne postule pas sur Paris, il y a du travail ici !? » 

Anthares, elle tente; sans trop de conviction et souvent en se disant :

-« De toute façon, ça ne marchera pas, il ne se passera rien »

Comprenez : je ne recevrais même pas de réponse.

Par la suite, et plus précisément le lendemain, il se passe ce genre de choses :

Alors en effet, je suis montée avec mon sac à main. Autant dire avec ma bi… et mon couteau. J’ai failli avoir des problèmes dans le train en plus, je vous laisse imaginer avec quoi !

Je suis montée pour ne jamais redescendre.

A l’issu vous vous demandez sûrement si j’ai eu le boulot ? Eh bien non. Mais dans les trois semaines suivant mon arrivée, j’en trouvais. – c’est une autre histoire, pour un autre article ! –

C’est comme qui dirait, un petit article dans l’urgence, ce qui va bien avec la situation décrite; Je vous prépare une surprise pour le mois de Janvier et elle me prend pas mal de mon temps actuellement : Mais je suis juste extrêmement bien en ce moment, de voir se concrétiser quelque chose attendu depuis trop longtemps en se disant :

-« Pourquoi je ne l’ai pas fait avant ? »

Ben oui pourquoi, c’est bien la question. En attendant il faut le faire ! Alors j’y retourne de ce pas, et je ne dirais rien ! shuuuuut, it’s a Secret.

See you soon space cowboy !

Ô joie, ce soir c’est du Iron Maiden  car je vais les voir en juillet 2018 !!! – Mode Fan girl on –

« Fear of the Dark… »

Ma chambre elle est en haut. Les toilettes, elles sont en bas.

Je n’ai pas peur du noir, j’ai peur de ce que le noir peut abriter.

Il y a ce grand escalier en pierre, qui se métamorphose lorsque la nuit viens.

Ce n’est pas tant l’escalier qui fait peur que l’étendue sombre qui s’étend à ses pieds, ce couloir si petit et étroit qui semble habiter par quelconques créatures maléfiques dans l’obscurité.

Alors, je cours manquant de tomber dans les marches, si je vais vite « ça » ne m’attrapera pas !

Il ne faut pas croire, l’on peut-être très rationnel et savoir qu’il n’y a rien dans ce damné couloir, la peur est plus forte. Il suffit d’une fois et d’être trop confiant n’est-ce-pas ?

See you soon space cowboy !