« Dad’s kitchen garden… »

J’ai eu la chance de vivre dans une maison, avec un poulailler et un potager ; tout deux au fond du jardin.

Alors on était loin de la permaculture que j’espère atteindre aujourd’hui sur mon balcon – oui, oui – Mais cela me permet de me passer de pas mal de choses à l’heure actuelle, sans drame et même avec une grande facilité…

Sinon, c’était quoi en premier ? L’œuf ou la poule ?

Je n’avais pas la réponse à cette question, – Je ne l’ai toujours pas, qu’on se le dise – Je vous invite donc à écouter la mini-Pumpkine sur le sujet des poules et des artichauts du bon jardin de son papa.

Pas mal de choses ont changé d’ailleurs, le concept de l’habitude n’a jamais été aussi vrai : Mes parents ont plantés des graines qui ne germent que maintenant. La plupart des assertions présentées ici, ne sont plus vrai aujourd’hui. Mais est-ce réellement important ?

J’aime bien allée chercher les œufs tout les matins, en fait c’est un peu comme un Kinder surprise en plus intéressant.

Parfois, les poules sont encore en train de couver, on ne les presse pas, on reviendra plus tard.

J’oublie souvent de bien fermer la porte du poulailler. Toute la famille est requise pour les rattraper.

– « Il faut le laisser, celui-là il fera un poussin »

Ok, je ne comprends pas encore trop pourquoi celui-ci et pas celui-là mais ça ne rate jamais. On a toujours 2-3 poussins en même temps, un peu comme les chatons, on a pas droit de les toucher.

Lorsqu’elles sont un peu vieille, et que l’assiette est un peu vide ; on les mange. Plumer une poule n’est vraiment pas amusant, je n’aime pas du tout ça, je préfère regarder les poussins se courir après dans la cour.

L’arrosage du potager, c’est la partie amusante, le seul moment ou j’ai le droit de m’approcher du puits. Alors j’en profite !

L’on fait pousser des Radis, de la Menthe, des Artichauts, des Courgettes, des Aubergines, des Salades, moults, moults Tomates, des Carottes, des Choux, des Poireaux, des Haricots verts et des Petits Pois.

En réalité, je préfère faire du vélo et de l’escalade. Réaliser la cueillette des légumes, c’est rigolo deux minutes, mais la préparation qui s’en suit, c’est ce qui m’ennuie le plus. Les petits pois -chiant à écosser- Les tomates – J’en peux plus des tomates farcies, maman arrêêête ! – L’aubergine ? – Je n’aime pas ça, pas la moussaaaaaaaka noooooooooon – 

See you soon little cow boy !

Les choses ont bien changées dis-donc. En bonne campagnarde que j’étais, maintenant je pleure des légumes que l’on trouve en région parisienne et rêve de reproduire mon potager personnel – Sur mon balcon, oui. C’est possible, rien n’est impossible –

Non mais en plus. La Moussaka. C’est juste trop bon.

2 réponses sur “« Dad’s kitchen garden… »”

  1. Les dinosaures viennent avant la poule.
    Les dinosaures pondaient des œufs.
    => L’œuf est venu avant la poule

    PS: Quelques autres trucs qui (me ?) manquent de ta vie campagnarde :
    => regarder les étoiles étendu sur tes tuiles…
    => les petites balades dans la forêt Kokiri
    => les soirées/nuits enflammées (ou pas toujours :p) transportés par les remous du gardon ! (et je m’emporte …)

    1. Ah pas mal 😉
      Pour les autres ‘trucs’ qui manquent à la vie campagnarde, je te rassure ça va venir dans de prochains articles !
      => Sauf les remous du Gardon, il y à certaines choses qui restent dans le sud ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *